• <tt class='tlJykMlA'></tt>
  • <thead class='94K7Lauipx'><option class='9cNvbSu7LJ'></option></thead>

    <em class='jepytdnyfeW3'><b class='oR1Ys12nk'><td class='6rzzLTN'></td></b></em>

  • <dl class='Td0EmkF'><b class='qoWhaibfJ9'></b></dl>

  • <span class='lS1G'></span>

    Bienvenue sur le site personnel de Mario Lefebvre, le site par excellence pour trouver de l'information sur la pêche au Québec.
    Retour aux chroniques

    Pour me contacter :
    mario鸿运官方App@
     

    Voyage de pêche dans le Parc des Laurentides, secteur Hirondelle du 17 au 20 juin 2005

    Vendredi 17h30, nous sommes six couples d’amis à prendre le départ dans quatre véhicules différents vers le Parc des Laurentides. Le temps est très nuageux mais nous avons le temps de parcourir les 3 heures de routes sans avoir de la pluie par contre les chemins forestiers ne sont pas très beaux avec toute la pluie qui est tombée cette semaine.

    Notre groupe d’amis de 12 personnes

    Nous arrivons à notre chalet de 12 personnes qui est situé sur le lac Berthiaume dans le secteur hirondelle, la noirceur est déjà installée donc il faudra attendre à demain pour mieux voir le lac. Nous rencontrons le gardien de la Sépaq qui s’occupe du secteur et des chalets et semble très gentil et il nous suggères de venir demain matin choisir les lac que l’on veut aller car il reste encore plusieurs bons lacs de disponible. Après avoir défait les bagages et consommé quelques brunes nous passons au lit pour se lever tôt demain matin.

    Samedi 6h00, toc toc toc dans ma porte, c’est Stéphane qui fait le réveil du groupe, c’est pas long que tout le monde est debout et prêt au départ, il y a de la frénésie dans l’air... ça chante, ça ouvre de la bière à 7h00, la journée commence très bien même si le temps est vraiment maussade ce matin, il ne pleut pas mais le ciel est menacent. Ce matin est un grand jour pour ma blonde et moi, car ça va être l’initiation à la pêche pour ma blonde et je me suis mis un peu de pression, disons que j’attends ce moment depuis un bout.

    Après avoir déjeuner nous avons choisi nos lacs pour la journée et nous avons choisi le lac en fasse du chalet (Berthiaume) pour débuter notre pêche, trois autres couples vont venir avec nous sur ce même lac et les deux autres iront sur le lac Metascouac.

    Je prépare mon kit de pêche et celui à ma blonde et hop dans la chaloupe, je commence par lui expliquer les règles de base de la pêche, comment tenir sa canne, comment fonctionne son moulinet (ouvert), comment on lance… ouf ça fut la partie la plus drôle pour moi et la plus difficile pour elle. Madame veut rien savoir de toucher à un verre de terre mais vu que je suis ici en mission, je ferai tout pour qu’elle aime la pêche à son retour et je m’applique à lui mettre ces verres. Je lui explique qu’on va pêcher à la traîne  pour couvrir le plus de superficie possible du lac car je ne connais pas le lac du tout.

    Nous avons 1500 pieds de fait à la traîne et ma blonde se familiarise avec sa canne et le lac, le mouvement de sa cuillère lui semble comme des petites morsures de truite et le fond du lac aussi donc elle ferre dans le vide à tout les 30 secondes, je suis mort de rire de lui voir la face à tout les coups. Quelques minutes plus tard elle me dit; ça donne des coups… là c’est le temps de ferrer je lui dit et hop une première petite truite de 8 pouces environ, elle est très énervé et me demande de lui décrocher son poisson car elle trouve ça bien trop gigotant et gluant. Je change son verre et  nous repartons à la traîne, je passe devant une dame à castor et bang ma blonde me dit je crois que je suis pris au fond ou à une branche, comme la tension de sa canne est faible son moulinet cri pas mal donc je met le moteur en marche arrière et elle récupère son fil, soudain je vois apparaître à la surface une belle truite, je lui dit de prendre son temps mais oublié ça quand elle a vue la truite elle te là ramenée pas à peu prêt, j’ai juste eu le temps de prendre le filet et de la puiser…
    Wow ! une super belle truite, je suis aussi énervé qu’elle, un petit mesurage pour 15 pouces. Ça commence bien le voyage… on repart, je lui dit qu’on va repasser après avoir fait le tour de la baie dans la quelle on est, rendu au fond de la baie je fait un long virage quand soudain elle me dit; je suis encore pris… donc elle ramène sa ligne et elle me dit que sa doit être une branche car sa s’en vient et elle te ramène ça encore à un train d’enfer quand j’aperçois une énorme truite remonter à la surface et elle y reste à faire presque du surf tellement ma blonde la ramène vite, doucement je lui cri car la truite est tout proche, ma blonde ne m’entend pas, elle ne voit que sa truite et elle continue à y faire faire des culbutes et pirouettes… ça va faire… faut pas perdre ce monstre donc j’ai enlevé la canne des mains à ma blonde 10 secondes pour que je la puise le plus rapidement possible, OUFF ! j’ai réussis sans me faire crier après, il en fallait pas beaucoup plus pour qu’elle la perdre, nous sommes énervés plus que jamais, une truite de 17 pouces pour madame, wow ! quel début pour elle.

    Ma blonde avec sa belle truite de 17 pouces

    À 15h00 nous sommes rendu à 13 truites et nous décidons d’aller prendre un lunch au chalet. Nous retournons faire la pêche du soir et on récolte 9 truites pour un total de 22 truites pour notre première journée. Ma blonde est très contente de sa journée et elle me dit qu’elle me comprend beaucoup mieux quand je suis énervé de partir à la pêche avec mes chums… Les deux autres couples arrivent un peu plus tard que nous du lac Métascouac, Stéphane me montre sa belle truite de 18 pouces pris à la mouche avec sa fabuleuse WoolyBugger noir.

    Un beau coucher de soleil





    Dimanche 8h00, j’ai convaincu ma blonde de faire la grâce matinée et oui elle voulais être sur le lac plus tôt… moi je suis rendu à mon troisième voyage de pêche cette année donc avec ce voyage je voulais prendre cela plus relax coté pêche. Un petit déjeuner rapide et nous voilà sur le lac avec un soleil radieux et pas de vent, la journée s’annonce chaude et humide. Je me dirige vers la baie qui fut productive tout au long de la journée d’hier, il y a déjà deux chaloupes qui virent dans mon spot, ce sont mes chums qui on bien prit l’endroit en note hier soir sur leur carte. Cependant un de mes chums n’est pas trop pêcheur et il tourne dans la petite baie sans arrêt, stop le moteur et le repart à qui mieux-mieux pendant de longues heures donc la baie n’est plus aussi productive que hier mais je découvre un autre bon endroit juste à coté de cette baie qui nous permettra de prendre 22 autres truites au cours de la journée entière de format respectable, 7 à 14 pouces.
    Nous avons pêché presque tout le temps à la traîne avec les cuillères Cami 3 couleurs et de beaux gros verres de terres et j’ai pêché environs une heure à la mouche avec quelques petites prises.

    Un sourire qui en dit long…

    Ce fut l’un de mes beaux voyages de pêche, du fun, du poisson, du beau temps et surtout la satisfaction incroyable de ma blonde pour sont premier voyage de pêche donc mission accomplie, de plus elle m’a fait la barbe comme ont dit, prochaine mission… la convaincre pour un chalet sur le bord d’un lac dans le nord. Ha oui j’oubliais, un grand merci aux moustiques qui ont contribués au succès de ma mission car il se sont fait discrets durant notre séjour…


    Mario Lefebvre (Yofish)





    鸿运官方App

  • <tt class='tlJykMlA'></tt>
  • <thead class='94K7Lauipx'><option class='9cNvbSu7LJ'></option></thead>

    <em class='jepytdnyfeW3'><b class='oR1Ys12nk'><td class='6rzzLTN'></td></b></em>

  • <dl class='Td0EmkF'><b class='qoWhaibfJ9'></b></dl>

  • <span class='lS1G'></span>