• <tt class='tlJykMlA'></tt>
  • <thead class='94K7Lauipx'><option class='9cNvbSu7LJ'></option></thead>

    <em class='jepytdnyfeW3'><b class='oR1Ys12nk'><td class='6rzzLTN'></td></b></em>

  • <dl class='Td0EmkF'><b class='qoWhaibfJ9'></b></dl>

  • <span class='lS1G'></span>

    Bienvenue sur le site personnel de Mario Lefebvre, le site par excellence pour trouver de l'information sur la pêche au Québec.
    Retour aux chroniques

    Pour me contacter :
    mario鸿运官方App@
     

    Récit de mon voyage de pêche au nord du Saguenay en territoire libre du 3 au 5 juin 2005.

    Voici mon compte rendu de mon voyage de pêche de 3 jours au Saguenay dans le secteur chutes des passes env. 180 km au nord de Alma dans les territoires libres du 3 au 5 juin.

    Le départ ce fait jeudi soir vers 18h30, la route se fait bien et on arrive à la barrière de la zec des passes pour payer notre droit de passage pour la route. Un de nos compagnons de pêche ne se sent pas très bien et on doit faire des arrêts fréquents, on se dit qu’il doit faire une indigestion au Super McDo de notre souper. Après 5h30 de route nous arrivons au chalet et quelques minutes plus tard nous sommes tous en mode dodo pour être en forme demain matin pour notre première journée de pêche.

    Vendredi matin,
    le réveil ce fait vers 8h00 et notre ami a changé de couleur, il s’est même joint à nous pour prendre un petit déjeuner. Il fait beau et nous décidons d’aller sur le lac 206, c’est le nom qu’on lui donne car les lacs non pas tous des noms dans ce coin et il est situé au km 206 à env. 1 heure de route du chalet. On arrive au lac vers 11h30, nous débarquons les embarcations et le stock de pêche et hop sur l’eau. Il y a du vent pour écorner les bœufs et j’ai beaucoup de difficulté à conduire mon canot avec mon moteur électrique et c’est un petit lac en forme de trèfle donc je reste dans la première baie qui est la plus caché du vent car je veux économiser ma batterie. Je pars la pêche à la traîne avec un Rapala comme à l’habitude et mon coéquipier lui pêche avec une Toronto et verre de terre, après 2 minutes on a chacune touche mais nous sommes pas capable des piquées. Quelques minutes plus tard Harold capture une première truite de 13 pouces et moi je décide de pêcher à la trolle moi aussi car j’accroche trop souvant le fond du lac avec mon petit Rapala qui devient rempli d’algue et de boue. On a des morsures à tous les 15 minutes ou presque mais ils sont drôlement dur à ferrer et on s’en tire avec 2 truites de 13 pouces et 3 de 14 pouces pour notre équipe et pour l’autre équipe qui sont 3 dans leur chaloupe, ils ont un peu plus de chance et ils sortent 11 truites de 12 à 15 pouces pour un total de 16 truites. Du à la qualité des truites nous sommes satisfait de notre première journée de pêche et le retour au chalet se fait bien mais on commence à être inquiet car il y a de plus en plus de boucane qui provient des feux de forets.

    Notre pêche du vendredi


    Amis sur la galerie avec la fumée des feux


    Samedi matin,
    on se lève vers 8h00, on déjeune et on décide d’aller sur un lac proche du chalet qu’on connaît bien et il fait encore plus chaud et beau que vendredi. Nous pêchons jusqu’à 19h et on capture 24 truites un peu plus petites que la veille mais quelques unes à 14 pouces.
    Nous retournons au chalet et je prépare un bon spag à la viande avec salade et croûtons à l’ail accompagné d’une bonne bouteille de vin, à ma grande surprise 2 de mes amis décide de ne pas souper car ils ne se sente pas très bien à leur tour et ils se couchent… et c’est la que le party gastro a débuté… La fameuse indigestion de Harold jeudi soir était donc un virus gastrique. Nos deux amis se font aller toute la nuit et mon tour arrive à 4 heures du matin, je me réveille tout en sueur et hop d’urgence aux toilettes….
    La fin du voyage n’a pas été de tout repos pour nous, les trois gastreux et laisser moi vous dire que faire 5 heure de route quand vous êtes malades c’est l’enfer… j’aurais aimé mieux perdre connaissance…

    Notre pêche du samedi


    À notre retour à la barrière de la zec nous avons appris que le chemin forestier était barré depuis vendredi matin à cause des feux de forêt et ils étaient surpris de nous voir sortir du bois, les gens de la barrière de la zec nous ont également dis qu’on a passé proche de se faire évacuer vendredi soir du aux feux qui progressaient vers nous.

    Je me suis remis de mes émotions gastriques et je repars jeudi matin pour la pourvoirie Aventure Nipissi, 191 km au nord de la ville de Mistassini si les feux de forêts ne reprennent pas vie…


    Mario Lefebvre (Yofish)




    鸿运官方App

  • <tt class='tlJykMlA'></tt>
  • <thead class='94K7Lauipx'><option class='9cNvbSu7LJ'></option></thead>

    <em class='jepytdnyfeW3'><b class='oR1Ys12nk'><td class='6rzzLTN'></td></b></em>

  • <dl class='Td0EmkF'><b class='qoWhaibfJ9'></b></dl>

  • <span class='lS1G'></span>